嘉納治五郎と100年レガシー

La philosophie et la calligraphie du professeur Jigoro Kano

Le professeur Jigoro Kano fit l’apprentissage de la calligraphie et de la littérature chinoise depuis son jeune âge. Il fut également un maître de la calligraphie et laissa de nombreuses œuvres à ses disciples. Sa calligraphie se retrouve non seulement dans les phrases provenant de “Shisho-gokyô” (les Quatre livres et Cinq classiques du confucianisme, connus sous le nom des Neuf classiques chinois/四書五経), mais aussi à partir de mots de sa propre invention.

Kendo Yokoyama (1872-1943), écrivain et critique, décrit les écrits de Kano comme suit:

Les écrits de Kano révèlent un style semi cursif, fluide, vigoureux, empreint d’une vivacité d’esprit et ultimement libre tel qu’illustré dans le livre suivant:

(Kendo Yokoyama, Prof. Jigoro Kano, 1931: 31)

Un des disciples de Kano, Muneo Shioya M.D., examina le nombre de phrases utilisées par Kano dans sa calligraphie. Il en arriva à la conclusion que les expressions suivantes étaient répétées (Kano Jigoro, Kodokan ed., 1964: 665).

Jyundô-Seïsyô / 順道制勝81Seiryoku-Zenyo / 精力善用66
Tsutomureba Kanarazu Tassu / 力必達21Shin-shin Jizai / 心身自在12
Jinryoku / 尽力11Onore wo Nashite Yo wo Ekisu / 成己益世8
Seiryoku Saizen Katsuyo / 精力最善活用5Jita-Kyoeï / 自他共栄5
Onore wo Nasu/ 己成5Shu-ko Chijin / 修己治人3

On prétend qu’il reste jusqu’à 226 écrits du professeur Kano.

Parmi ceux-ci, la phrase écrite le plus fréquemment était “順道制勝 (Jyundô-Seïsyô)”. Celle-ci met en évidence la croyance de Kano “Sans tenir compte de la victoire ou de la défaite, on doit suivre la bonne voie. Même si l’on perd en suivant la bonne voie, ceci a une plus grande valeur que de gagner en allant à l’encontre de cette voie. " (Jigoro Kano, “In the spirit of cultural philosophy of Kodokan Judo”, dans Yuko-no Katsudou, Vol.8, No.2, 1922).

La calligraphie du professeur Kano illustre ses valeurs relatives à l’éducation et au judo, ainsi que son désir pour la paix dans le monde.

Le message que Kano transmet par sa calligraphie, encore présent sur les murs des judojôs (lieu de d’entraînement pour le judo) et dans les écoles à travers le Japon, continue à laisser une marque importante jusqu’à ce jour.

Le nom de plume de Jigoro Kano

Le nom de plume du professeur Kano, jusqu’à l’âge de 60 ans, fut “Kônan (甲南).” Durant sa soixantaine, il écrivit sous le nom de “Shinkosaï (進乎斎)”, et changea ce nom de nouveau à “Ki-Issaï (帰一斎)” lorsqu’il atteint l’âge de soixante-dix ans.

Le nom “Kônan” fut choisi en fonction du mont Rokko (六甲山), près de sa ville natale. Par conséquent, ceci fut son premier nom de plume.

“Shinkosaï” fut inspiré par la phrase de Zhuangzi (荘子), un philosophe chinois ancien.Pour reprendre une histoire ancienne selon laquelle un chef cuisinier accordait une importance plus grande à la « voie » par rapport aux compétences, le professeur Kano eut l’idée d’inclure un sens basé sur ces valeurs à son nom de plume « Shinkosai ». Ainsi, ceci accordait une importance plus grande à la poursuite de son propre cheminement en tant qu’être humain comparativement à l’acquisition de compétences.

On présume que “Ki-Itsu (帰一)” dans “Ki-Issaï (帰一斎)” représente la phrase du Chinois confucéen Xunzi (荀子),
“Même s’il existe des centaines d’édits qui ne sont pas identiques, ils en arrivent finalement au même point (百王乃法不同 所帰者一也)”.

En 1912, Eichi Shibusaw et Jinzo Naruse fondèrent “l’Association Ki-Itsu (帰一協会)”, qui avait pour but de rechercher le principe fondamental liant l’éthique, la religion et la philosophie. Avec ce genre de tendance sociale, le professeur Kano était également en quête de son propre principe fondamental.

Il mentionna que “pour expliquer la philosophie morale, il serait possible de le faire en se basant sur une certaine théorie ou religion pour ces gens qui ont eux-mêmes une théorie ou religion.
Cependant, pour ceux qui n’en ont aucune, il serait très difficile de leur faire comprendre. À moins que la philosophie morale soit énoncée en se basant sur un principe fondamental que n’importe qui soit en mesure de comprendre, il serait difficile d’énoncer et de faire valoir cette philosophie morale au sens propre.”

Il poursuivit en insistant sur le point suivant: “ceci veut dire Jita-Kyoei… aussi longtemps que les gens vivront ensemble, la réconciliation mutuelle et la collaboration sont essentielles; les gens doivent concéder et s’aider mutuellement.” (dictée Jigoro Kano de Torahei Ochiai , «Kano Jigoro, judoka, 6», dans Sakkô, Vol.7, No.4, 1928).

Par conséquent, Kano eut l’idée d’exprimer ses principes fondamentaux de “Jita-Kyoei” en utilisant son nom de plume “Ki-Issaï”, avec la croyance que le principe puisse être accepté par tout le monde.

(Article soutenu par le professeur Prof. Hisashi Sanada, Université de Tsukuba)

  • zoom常択最善志堅行力
    常択最善志堅行力 (Kônan/甲南) (collection de Hyogo University of Teacher Education)
    Lecture: Tsune ni Saizen wo Erabi Kokorozashi Kataku Tsutomete Okonaü
    Signification: Choisissez toujours la meilleure façon d’agir et faites un effort ferme et déterminé.

    常択最善志堅行力

    読み : 常に最善を択び 志堅く力めて行う
    意味 : 常に最善の選択をし、志を強く持って努力する

    号 : 甲南 / 所蔵 : 兵庫教育大学

  • zoom成己益世
    成己益世 (Shinkosaï/進乎斎) (propriété de Mlle. Asako Yokoyama)
    Lecture: Onore wo Nashite Yo wo Ekisu
    Signification: Faire le plus grand effort pour devenir une personne exceptionnelle devrait être le premier objectif, pour ensuite contribuer à la société.

    成己益世

    読み : 己を成して世を益す
    意味 : 自身を成長させてから社会のために尽くすことができる

    号 : 進乎斎 / 所蔵 : 横山アサ子氏

  • zoom修己治人
    修己治人 (Shinkosaï/進乎斎) (propriété de Mlle. Asako Yokoyama)
    Lecture: Onore wo Osame te Hito wo Osamu
    Signification: S’auto-discipliner et diriger les autres.

    修己治人

    読み : 己を修めて人を治む
    意味 : 自分自身を修めてはじめて、人を治めることができる

    号 : 進乎斎 / 所蔵 : 横山アサ子氏

  • zoom力必達
    力必達 (Shinkosaï/進乎斎) (propriété de Mlle. Setsuko Otaki)
    Lecture: Tsutomu-reba Kanarazu Tassu
    Signification: Tous les efforts serviront à atteindre un objectif.

    力必達

    読み : 力(つとむ)れば必ず達す
    意味 : 努力すれば必ず目的に達すことができる

    号 : 進乎斎 / 所蔵 : 大滝節子氏

  • zoom択道竭力
    擇道竭力 (Ki-Issaï/帰一斎) (propriété de M. Michio Tanimoto)
    Lecture: Michi wo Erabi-te Chikara wo Tsukusu
    Signification: Chacun doit choisir son cheminement et le faire au meilleur de ses capacités.

    択道竭力

    読み : 道を択びて力を竭(つ)くす
    意味 : 道を択んだ後に、努力する

    号 : 帰一斎 / 所蔵 : 谷本道夫氏

  • zoom尽己竢成
    盡己竢成 ” (Ki-Issaï/帰一斎) (proprité de M. Michio Tanimoto)
    Lecture: Onore wo Tsukushite Naru-wo Matsu
    Signification: Faites de votre mieux et attendez que le succès survienne.

    尽己竢成

    読み : 己を尽くして成るを竢(ま)つ
    意味 : 自身で努力して、成功することを待つ

    号 : 帰一斎 / 所蔵 : 谷本道夫氏

  • zoom教育之事天下莫偉焉
    教育之事天下莫偉焉 一人徳教広加万人 一世化育遠及百世 (Shinkosaï/進乎斎) (propriété de Mlle. Asako Yokoyama)
    Lecture: Kyoiku no Koto, Tenka Koreyori I-naru wa nashi Hitori no Tokkyo, Hiroku Ban-nin ni Kuwawari Isseï no Kaïku Tôku Hyakuseï ni Oyobu
    Signification: Il n’y a rien de mieux sous le soleil que l’éducation. En enseignant à une personne et en l’envoyant dans la société de son époque, nous faisons une contribution touchant les cent générations à venir.

    教育之事天下莫偉焉 一人徳教広加万人 一世化育遠及百世

    読み : 教育のこと、天下これより偉なるはなし 一人の徳教、広く万人に加わり
    意味 : 世の中に教育ほど尊いものはない、一人の徳の教えは、広く万人に影響し、一代の教えが百代後の世まで及ぼす

    所蔵 : 横山アサ子氏

  • zoom自他共栄
    自他共栄 (Shinkosaï/進乎斎) (collection de l’Université de Tsukuba)
    Lecture: Jita-Kyoei
    Signification: Une attention particulière portée à la prospérité mutuelle pour soi-même et pour autrui.

    自他共栄

    読み : じたきょうえい
    意味 : 自身も他者も共に成長し栄えること

    号 : 進乎斎 / 所蔵 : 筑波大学

スポーツ振興くじ助成事業このコンテンツはスポーツ振興くじ助成金を受けて作成しています

big map

c/o Kishi Memorial Hall, 1-1-1 Jinnan,Shibuya-ku, Tokyo 150-8050 Japan Tel: +81 (0)3 5790 9656 / Fax: +81 (0)3 5790 9657